Contes à vous dévorer

final 1a 960Un spectacle pour tout public à partir de 11 ans, durée 1h20

Agrée par le Conseil Général du Nord

 

Voir la vidéo

 

 

 

Une histoire d’amour avec un ogre au coeur encore plus grand que l’appétit -ou presque. Une histoire bien roborative, qui croque sous la dent, saupoudrée… de poils démesurés ! Mais aussi relevée par les facéties du pookah maudit, et pimentée de chansons façon crooner, de passions subites et d’humour grinçant.


 Les histoires de princesse, je nen peux plus ! Je me demande ce que ces récits ancestraux peuvent raconter à ladolescente daujourdhui: se dévouer aveuglément à un prince de passage, même charmant, faut-il en tirer une leçon de vie ? Est-ce une destinée enviable ? Jai donc imaginé une histoire de princesse sens dessus dessous. Mon anti-héroïne s’appelle Vanessa et se retrouve piégée dans un conte. Un conte de fée, certes, mais ô combien tortueux ! Elle devrait être sauvée par son beau prince pour se marier, et puis disparaître sous la reliure dun recueil poussiéreux Mais, comme jen ai décidé autrement, cest un poil de pubis qui va la délivrer de ce destin insipide !

Jai été inspirée par des personnages comme Edward aux Mains dArgent et d’autres personnages de Tim Burton: des “monstres” touchants, en proie à un monde conformiste encore plus menaçant queux. Lincompréhension tragi-comique à laquelle ils doivent faire face fait écho aux dilemmes que vivent beaucoup dadolescents. Au regard de leur mauvaise fortune, ils nous dévoilent le monde tel quil est.

Dans cette veine, “Contes à vous dévorer” est dédié à la jeune fille que j’étais et à d’autres demoiselles comme elle. Mais aussi à tous les garçons sensibles et sincères ! Pour quenfin que nous puissions nous échapper, par un grand rire explosif et malpoli, des histoires absurdes qui nous piègent, des contes qui nous dévorent.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *